Antonin Lafarge 1847 - 1902

Antonin Lafarge, dont le prénom officiel était Antoine, naquit le 15/03/1847 à Paris 8ème arrondissement, et décéda le 07/03/1902 à Paris 11ème arrondissement. Il était le fils de Jacques Lafarge, premier de la famille Lafarge à quitter le Cantal pour s'installer à Paris dans le 11ème arrondissement en tant que marchand de métaux, ferrailleur. Antonin continua l'activité de son père ce qui l'enrichit considérablement. Il revenait régulièrement au Vaulmier, au village de Broussouze, berceau de ses origines. A Paris il côtoyait ses amis cantaliens tous regroupés dans le même quartier, près de Bastille. Les Auvergnats de Paris formaient une communauté bien soudée, qui s'entraidait pour développer leurs commerces, et pour organiser régulièrement de grandes fêtes sous forme de banquets. Antonin Lafarge était bien connu dans ce petit monde auvergnat parisien, mais aussi dans sa commune d'origine le Vaulmier. Il chantait souvent lors des fêtes et avait une voix forte et grave. Sa corpulence devait renforcer son charisme. Il eut un frère Pierre, dit Léon, mort jeune à l'âge de 39 ans. Marié à sa cousine germaine Mathilde Lafarge, Antonin eut deux fils Gustave et Léon, et une fille Marie. Ses deux fils ne continuèrent pas son activité de ferrailleur, ils furent juristes, l'un avocat, l'autre huissier. C'est que la génération suivante profita de la fortune constituée par Antonin et son père Jacques en tant que ferrailleurs. Antonin a tenté de se présenter à la mairie du Vaulmier, mais sans succès à cause de son éloignement. Même s'il était bien connu au Vaulmier, héritier d'une famille de notaires du village de Broussouze, les habitants du Vaulmier voyaient d'un mauvais oeil un migrant parisien qui voulait devenir maire.

Adresses successives :
DateEvènementAdresseVilleDépartement
15/03/1847Naissance37 rue Louis-PhilippeParis 8èmeSeine (75)
10/09/1868Contrat de mariage48 rue de la RoquetteParis 11èmeSeine (75)
12/01/1870Naissance de son fils Gustave21 rue de LappeParis 11èmeSeine (75)
16/02/1874Naissance de sa fille Louise11 Passage Sainte-MarieParis 11èmeSeine (75)
13/05/1875Naissance de son fils Léon11 Passage Sainte-MarieParis 11èmeSeine (75)
26/10/188448 rue de la RoquetteParis 11èmeSeine (75)
13/06/188611 Passage ThierréParis 11èmeSeine (75)
19/02/1894Mariage de sa fille Antoinette58 rue de la RoquetteParis 11èmeSeine (75)
15/04/1900Annonce du mariage de son fils Gustave11 Passage ThierréParis 11èmeSeine (75)
16/04/1900 Village de BroussouzeLe VaulmierCantal (15)
07/03/1902Décès60 rue de la RoquetteParis 11èmeSeine (75)


Voici toutes les photos que j'ai de Antonin Lafarge :


Vers 1880, Paris

1891, le Vaulmier

1892 Broussouze, le Vaulmier

3 juin 1896, Méallet

17 avril 1900, Mauriac

17 avril 1900, Mauriac

17 avril 1900, Mauriac

janvier 1901, Mauriac

janvier 1901, Mauriac

janvier 1901, Mauriac

1901 Broussouze, le Vaulmier


Antonin Lafarge au Vaulmier, village de Broussouze, en 1892. Cette maison a appartenu a son père et son grand-père Jean-Baptiste Lafarge, notaire et premier maire du Vaulmier en 1834. Cette maison existe toujours. Sur cette photo on peut voir son épouse Mathilde Lafarge, sa fille Marie assise sur ses genoux, et sa mère Antoinette Maisonneuve assise en bas. A droite son fils Léon est sur le rocher.




Antonin Lafarge au Vaulmier, village de Broussouze, en 1901. Sont présents sont épouse et cousine germaine Mathilde Lafarge, ses deux fils Gustave et Léon, Raoul et Paul Forestier, Mademoiselle Trappenard, probablement la fille du docteur Paul Trapenard, et le curé du Vaulmier Jean Ribaire.




Article dans le journal L'Auvergnat de Paris du 15/08/1886. Lors d'un Punch pour le Docteur Trapenard, Antonin Lafarge est nommé assesseur.

  Article dans le journal l'Auvergnat de Paris du 05/06/1892. Antonin Lafarge de passage au Vaulmier est soupçonné de vouloir se présenter à l'élection municipale !




Article dans le journal l'Auvergnat de Paris du 09/10/1892. Au Vaulmier, célébration par le maire Barthélémy Dupuy et banquet à l'occasion du centenaire de la Révolution Française.

  Liste des souscripteurs au journal l'Auvergnat de Paris, le 26/10/1884. .

Article dans le journal L'Auvergnat de Paris du 05/11/1882. Réunion de l'association des enfants de l'Auvergne, de la rue de la Roquette. Antonin Lafarge fut nommé assesseur.

  Article dans le journal l'Auvergnat de Paris du 12/07/1896. Banquet Fourest, avec le maire du Vaulmier Barthélémy Dupuy et Antonin Lafarge.




Article dans le journal l'Auvergnat de Paris du 18/11/1888. Nécrologie de Pierre dit Léon Lafarge, frère d'Antonin Lafarge décédé au Vaulmier à l'âge de 39 ans. Dans cet article Antonin Lafarge et cité par erreur comme père du défunt, il était en fait son frère.




Annonce du mariage de Gustave Lafarge fils d'Antonin Lafarge, négociant au Passage Thierré à Paris.




Le Passage Thierré. Antonin Lafarge y avait son commerce de vieux métaux, au numéro 11. Voir la page sur les ferrailleurs auvergnats de Paris.



Faire part de mariage d'Antonin Lafarge et Mathilde Lafargedans le journal Paris-Programme du 28/08/1868.

  Nécrologie dans le journal Le Réveil de Mauriac du 12/03/1902. Le deuil était conduit pas ses fils Gustave Lafarge et Léon Lafarge. L'inhumation a eu lieu au cimetière du Père-Lachaise.

  Avis de décès d'Antonin Lafarge dans le journal le Réveil de Mauriac du 08/03/1902.



Chapelle Lafarge au cimetière du Père-Lachaise, achetée par Antoinette Maisonneuve la mère d'Antonin Lafarge, lors de la mort de Jacques Lafarge en 1877.

  Plaque gravée à l'intérieur de la chapelle.